Flocons d’amour

Chronique littéraire #27

C’est un roman à 3 mains que j’avais déjà lu il y a quelques années, mais voyant que l’adaptation cinématographique était sortie ce décembre j’ai décidé de le relire (pour regarder ensuite le film). Evidemment je n’ai pas encore vu le film, et ce fut ma dernière lecture de 2019.

C’est un roman que j’aime bien, parce qu’il me rappelle les lectures de ma jeune adolescence et ça fait du bien. C’est une histoire toute douce et mignonne, qui fait sourire.

Le roman est divisé en 3 parties et 3 plumes. Et chacune des 3 petites histoires est retrouvée dans les deux autres. Les personnages sont présents dans les 3 nouvelles, ils se rencontrent, prennent des chemins différents, se retrouvent, se reconnaissent, parfois… L’histoire générale prend place dans la même ville des Etats-Unis, la veille de Noël sous une grosse tempête. Les 3 auteurs nous racontent chacun une petite romance, un rapprochement, une amitié, parfois une rupture.

Les styles différents des auteurs se ressentent, et j’ai eu une petite préférence pour la 2nde nouvelle, celle de John Green. Bien que ces personnages soient parfois dans la limite du sexisme ou de la beauf attitude, j’ai beaucoup ris. Je me suis aussi beaucoup reconnue dans JP, Tobin et le Duc, ses 3 personnages.

Il filait droit sur nous. J’ignore combien pèse un tonneau de bière, mais, vu le mal qu’il donnait à ces types, son poids devait être suffisant pour tuer deux jeunes lycéens prometteurs qui faisaient de la luge sur un tapis de Twister la nuit de Noël.

La 1ère nouvelle, de Maureen Johnson, m’a aussi pas mal plu (au contraire de la 3ème à laquelle j’ai beaucoup beaucoup BEAUCOUP moins accroché). Malgré une héroïne qui ne voit pas que son petit ami est un parfait crétin et des personnages qui tombent amoureux au premier coup d’œil, ce fut une jolie histoire et les nombreuses anecdotes la rendent très accessible.

La 3ème (Lauren Myracle) nouvelle fut, pour moi, moins agréable. L’héroïne semble toujours revenir sur ses décisions, et est persuadée d’être celle que les autres voient en elle. Heureusement qu’il y avait un cochon nain pour détourner mon attention de l’héroïne insupportable.

Les récits ne sont pas très poussés mais ils sont mignons, et c’est tout ce qu’on attend pour une lecture de Noël. Au programme: beaucoup de neige, un cochon nain, de la romance, des supers amis, la magie de Noël, des personnages attachants

C’est un roman plein d’humour, dans une ambiance fraiche et divertissante. Le genre de livre à lire au coin du feu (pour les plus chanceux) avec un bon thé (café, chocolat chaud, vodka, ce que vous voulez pour vous réchauffer) juste avant Noël.

Quelles ont été vos lectures de Noël?

Lucie ♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s