Le potentiel érotique de ma femme

Chronique littéraire #39

Bon… J’ai lu un paquet d’autres romans de David Foenkinos, j’adore cet auteur, sa façon de voir le monde, son humour, sa légèreté et son air grave. Mais là, je n’ai pas du tout accroché à ce roman. Il n’y a que la fin qui a un peu plus attiré mon attention.

L’histoire est très… singulière… Hector, un homme qui a passé sa vie à collectionner compulsivement toutes sortes d’objets, finit par tomber amoureux et se marier. Tout se passe bien, ses années de collections lui semblent lointaines mais il va commencer à collectionner sa femme. Un peu tiré par les cheveux, l’histoire reste originale mais est incroyablement lourde. Ses défauts sont, heureusement, compensés par la plume de l’auteur.

J’ai trouvé le personnage principal, et sa manie de tout collectionner insupportables. J’ai été assez déçue par la platitude du livre, et les longueurs qui parcouraient le roman.

Il faut s’avouer malade pour commencer à guérir

On reconnait bien évidemment le style et l’écriture du l’auteur, et ayant lu ses romans publiés plus tard, je peux vous assurer qu’il vaut le détour. On y retrouve des personnages nostalgiques et un style poétique, parfois léger pour évoquer les sujets lourds du quotidien. Evitez simplement de commencer par ce roman…

Je n’ai pas du tout réussi à me plonger dans l’ambiance de ce roman… Si vous l’avez lu qu’en avez vous pensé?

La Délicatesse restera, pour moi, le meilleur roman de Foenkinos, quel est votre préféré?

Lucie ♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s