A moi la nuit, toi le jour

Chronique littéraire #33

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman sans pourtant me rappeler que c’était celui-ci. Ce n’est qu’en le refermant que je me suis dit que, oui finalement je l’avais sûrement déjà vu passer sur les réseaux.

Et vous savez quoi, je l’ai adoré! Pas comme on adore un roman exceptionnel mais comme on adore un roman qui fait du bien au moral, comme une bonne tasse de chocolat chaud dans un froid hivernal…

Après sa rupture difficile, une jeune femme farfelue cherche un nouvel appartement mais son budget limité l’oblige à accepter une drôle de collocation. Elle ne peut rester dans son nouvel appartement qu’entre 18heures et 8 heures du matin, partageant le lit de son colocataire, infirmier de nuit, qui n’est présent que le reste du temps. De là commence leur amitié épistolaire : ils apprennent à se connaitre à travers des post-it qu’ils collent dans tout l’appartement.

Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans une comédie romantique et c’est exactement ce qu’il me fallait. Dès le début on sait comment l’histoire va se finir, quand on partage le même lit sans jamais se voir, il est évident de s’attendre à une rencontre inattendue, et plus si affinités.

Autant lui tendre la main et lancer : « Bonjour, Leon Twomey, psychopathe. »

Les personnages sont adorables: Léon, l’infirmier réservé, prêt à tout pour ses patients et son frère et Tiffany, l’éditrice affirmée et haute en couleur. Les personnages secondaires sont tout aussi importants, les meilleurs amis de Tiffany seront toujours là pour elle et l’aideront à faire face à son ex, un manipulateur imbuvable; et les patients de Léon, malgré leur maladie, lui redonneront toujours le sourire.

Bien ancrée entre Londres et le sud de l’Angleterre, l’histoire aborde des sujets réels en rapport avec notre société actuelle: problèmes de logements, ruptures difficiles et lampe à lave trop moche pour rester sur la table du salon.

J’ai beaucoup aimé, que d’autres histoires se développent en parallèle de l’histoire principale. Cela donne de la profondeur au roman, on voyage un peu plus, on sort du cadre londonien et on attend le dénouement avec autant d’impatience que pour le récit principal. Cette partie de l’Angleterre est toujours aussi agréable à (re)découvrir sous la plume de l’auteure, Beth O’Leary.

J’ai adoré le développement de la relation entre Tiffany et Leon à travers leurs post-it (ce qui est plutôt une manière originale pour communiquer dans notre monde ultra connecté!). Tous les deux font des efforts considérables pour remettre en ordre leur vie respective, Léon en essayant de faire innocenter son frère injustement arrêté et Tiffy en se débarrassant des démons (et du démon…) de son ancienne vie.

Un roman feel good saupoudré d’humour, une vraie bouffée d’air frais!

Quelles sont vos comédies romantiques préférées?

Je tiens à remercier les éditions Mazarine et NetGalley pour cette découverte tout en bonheur.

16ème étape du Challenge VideTaPAL : lire une romance

Lucie ♥


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s