Charlotte et moi

Chronique littéraire #18

Charlotte et moi, c’est une bande dessinée mignonne et marrante qui illustre le roadtrip d’une grosse dame timide considérée comme simplette et d’un petit garçon mécontent suite à son déménagement. Après le divorce de ses parents,Gus suit sa mère dans un petit village de campagne. Ils s’installent dans un appartement, au-dessus de l’épicerie du village. À l’étage du dessous vit Charlotte.
Ils cherchent tout deux à retrouver un de leur parents. Charlotte a grandi seule avec sa grand-mère et est donc sur la trace de sa mère. Et Gus, le garçonnet ne comprenant pas la séparation de ses parents, cherche son papa. Les dessins doux et délicats de Olivier Clert mettent en valeur les aventures de ces deux anti-héros.

C’est aussi l’histoire de gens qui se croisent sans jamais se voir, de quiproquos, des voisins médisants pleins préjugés. Il y a aussi des brigands dignes de la série préféré de Gus, Flics; ces méchants juste bêtes qui ne se font pas prendre grâce aux coups du destin.

Le scénario, intéressant, laisse traîner le suspense et nous fait passer par toutes les émotions. Le destin des personnages est basé, avec un humour un peu tragique, sur les quiproquos, des coups de chance ou des rencontres manquée.

Gus, Charlotte, l’épicière, la maman de Gus, le bibliothécaire; bref, tous les personnages ont un caractère bien à eux, avec leurs préjugés, leurs peurs, leurs valeurs. Et tout ceci les rend très attachants. Mais l’histoire se concentre surtout sur l’amitié naissante entre le petit garçon et sa voisine. Ils suivent tout deux leur instinct et leurs rêves, ils sont prêts à croire (avec beaucoup de naïveté) aux signes du destin.

Et est-ce qu’on peut parler des graphismes? C’est LA raison pour laquelle j’ai acheté le 1er tome. Je n’avais aucune idée de l’histoire, mais je suis tombée amoureuse du trait de crayon doux d’Olivier Clert. Ce sont des dessins tout en rondeur, en couleurs chaudes, en finesse et sensibilité. Le rythme des cases est maîtrisé à la perfection avec les cadrages et les plans qui vont bien

Le premier tome présente surtout les personnages, et nous fait découvrir leur petit monde et la situation. Le second quant à lui, explore un peu plus les coups de hasard que la vie nous offre. L’histoire, par sa simplicité, nous mène au cœur de l’aventure des deux héros; on a envie (du moins, moi ) de savoir jusqu’où ils vont aller, ce qu’ils vont découvrir et surtout s’ils retrouvent le parent qu’ils cherchent. C’est le genre d’histoire qui m’émeut grâce à son authenticité et la tendresse que l’auteur verse sur ses personnages. Je n’ai qu’une hâte, lire le 3ème tome (qui, j’espère, ne sera pas le dernier).

Vous connaissez? Que lisez-vous comme BD?


Une réflexion sur “Charlotte et moi

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s