Salomé et les femmes de parole

Chronique littéraire #12

C’est l’histoire, écrite par Nathalie Charles, d’une petite fille qui entre en 6ème dans un collège tout neuf et sans nom. Là-bas, elle se fait des amis, affronte sa timidité pour se battre contre les injustices, évite un drame familial, et découvre le féminisme grâce à ses recherche pour le nom de son école.

J’ai retrouvé un peu de la jeune moi chez Salomé: rêveuse, timide, amoureuse des mots… Et comme elle est dans la « vraie vie », tout ne se passe pas tout à fait comme elle avait prévu. Heureusement, son courage lui permet d’affronter ses soucis; et c’est un des nombreux beaux messages que fait passer l’auteur aux jeunes filles (et garçons, je l’espère) qui liront ce roman jeunesse.

Je me demande si Napoléon avait des nausées avant de livrer bataille. S’il mettait toujours la main dans son gilet, c’était peut-être pour calmer un mille-pattes qui lui piétinait l’estomac.

Les mille-pattes dans l’estomac… C’est une anecdote que j’ai trouvé plutôt rigolote, bien que le contexte le soit moins.

Les personnages sont très intéressants, sa famille variée comme tout avec sa grand-mère parfaite, son grand-frère et tous les autres. Certains des camarades de la fillette s’affirment à ses côtés, montrant eux aussi leurs talents divers.

J’ai vraiment apprécié que l’auteure aborde des thèmes importants et actuels comme le refus de la violence (coucou Gandhi!), le féminisme, la justice envers les uns et les autres.

Je pense que ce roman est parfait pour tout jeune ou futur collégien pour l’aider à dédramatiser cette étape difficile qu’est l’entrée au collège; et même pourquoi pas à se trouver des modèles ou découvrir ces personnes importantes qui changent notre société (re-coucou Gandhi!)

J’attends la suite avec impatience, parce que oui je reste une enfant et adore ce genre de roman délicat. En plus, normalement on aura droit à un discours digne de Martin Luther King (encore un pro-paix!) Et cette jolie couverture toute douce, les graphismes sont fous (coucou Rosa, Emma et les Simone!).

Vous connaissez? Vous aussi vous avez découvert nos femmes de parole lors de vos recherches pour l’école? Vous avez envie de me raconter n’importe quoi? N’hésitez pas, les commentaires sont faits pour ça et j’adore vous lire!

Et sinon, retrouvez moi sur Insta!

Merci à NetGalley et aux éditions Rageot!


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s