Féminin Plurielles

Chronique cinématographique #3

J’adore le cinéma, mais je vois toujours les films bien après tout le monde… Aujourd’hui c’est de Féminin Plurielles dont je vais parler et qui est sorti il y a quand même quelques temps.

Il s’agit de trois courts métrages (Douce, Où je me mets ma pudeur, et Une histoire de France) traçant le portrait de quatre jeunes femmes (Douce, Hafsia, Delphine et Charlotte) qui cherchent à s’affranchir des limites qu’on voudrait leur imposer.

On a droit à une vision moderne et féministe de la femme d’aujourd’hui, filmée avec beaucoup de bienveillance.

Comme l’indique le titre, nous ne sommes pas « une » mais « multiple ». Et grâce à cela, on arrive à se retrouver un peu chez ces femmes.

Je n’ai, cependant, réussi à accrocher qu’avec le 2nd qui était le plus soft, avec une jolie morale. Il faut aussi avouer que la bande annonce donne vraiment envie et que finalement on n’y retrouve pas du tout le style des différents courts métrages…

C’est probablement Douce qui m’a refroidie… Le cadre, l’ambiance et l’histoire en elle même m’ont mise mal à l’aise; mais peut-être que je n’ai pas saisi ce que j’aurais du comprendre de ce court métrage-ci.

Où je me mets ma pudeur, quant à lui, est un coup de coeur. Au début, c’est un peu long, j’attends… Et puis, ô merveille, cette morale! (je ne vous en dit pas plus…)

Un peu déçue, j’espère que d’autres pourront apprécier ce talent cinématographique.

Vous les avez vu? Qu’en avez vous pensé?


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s