Chronique littéraire #1

Everything everything

Première chronique littéraire pour Livrissime : un roman adolescent assez frais et récent, et dont l’adaptation au cinéma en a ravi plus d’un: Everything Everything de Nicola Yoon

On résume tout ça! C’est l’histoire de Madeline, une adolescente comme tout autre, ou presque… En effet, celle-ci est atteinte d’une maladie rare: elle est allergique au monde extérieur. Pour se protéger de celui-ci, elle doit rester cloitrée chez elle, sans poussière, sans personne extérieure. Elle passe ses journées à étudier, lire, avec sa mère et son infirmière, Carla. Sa petite vie monotone est bouleversée par l’arrivée de nouveaux voisins et leur fils Oliver, ou Olly.

Un commentaire? Le récit est très fluide, rempli de petites références littéraires, notamment Le petit Prince. On y retrouve les premiers sentiments amoureux, qu’on prend plaisir à découvrir ou redécouvrir par le biais de l’héroïne. Les personnages sont magiques, Oliver adorable et Maddy toujours pleine de volonté. Elle nous apprend que la vie vaut la peine d’être vécue.Un très bon retournement de situation qu’on ne voit pas venir, ponctue cette jolie histoire.

Peut-être qu’on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse d’Olly. Et ce sera certainement une catastrophe. »

La morale est très belle et nous montre que l’amour peut nous détruire comme, au contraire, nous rendre plus beau, plus fort.
Le petit plus: Une mise en page pas tout à fait classique puisque le livre est rempli de dessins, d’anecdotes, d’échanges de mails. Et cela fait toute l’authenticité!

Le petit moins (oui car il en faut quand même!): Certains aspects psychologiques d’un personnage, je ne vous dit pas qui, sont un peu tiré par les cheveux…

Pour quel type de lecteurs? Les jeunes comme les moins jeunes, même si je le classerai plutôt dans la catégorie adolescents. Pour ceux et celles qui aiment la romance, l’amitié, la douceur, la fluidité de lecture et les retournements de situation!

Peut-être que grandir, c’est décevoir les gens qu’on aime.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s